Recherche Connexion

Recherche

Thym

NOM SCENTIFIQUE : Thymus vulgaris

TYPES DE THYM : Thym du jardin, Thym citronné

FAMILLE DE PLANTES : Famille de la Menthe (Lamiaceae)

CLIMAT (LOCALISATION) : Région Méditerranéenne | Subtropical

DESCRIPTION : Le thym est une plante à forte odeur souvent utilisée en cuisine et en jardinage. Il possède de petites feuilles parfumées qui sont souvent utilisées comme assaisonnement dans de nombreux types d’aliments. Ils donnent aux aliments un goût unique et savoureux. Le thym est une herbe polyvalente qui se marie bien avec la viande, les légumes, les soupes et les sauces.

Difficulté facile et sans danger pour les animaux

Thym Entretien des plantes

Éclairage

Exigence d'éclairage : Plein soleil (lumière directe brillante) et lumière élevée (lumière indirecte brillante)

Le thym cultivé en intérieur a besoin d’un soleil fort et direct pour s’épanouir. Placez votre plant de thym dans une fenêtre orientée au sud pour bénéficier de bonnes conditions d'éclairage. Pour garantir une répartition homogène de l'éclairage et éviter que la plante de thym ne penche d'un côté, faites-la pivoter fréquemment. Le thym est une herbe méditerranéenne qui a besoin de beaucoup de soleil pour produire ses huiles savoureuses. Vous pouvez assurer une croissance forte, des feuilles savoureuses et une plante de thym saine à l’intérieur en fournissant des conditions d’éclairage idéales.

Arrosage

Astuce : Arrosez jusqu'à ce que l'eau sorte des trous de drainage. Laissez les 2 premiers pouces du sol sécher complètement entre les arrosages.

Le thym cultivé en intérieur doit recevoir suffisamment d’humidité, sans être trop arrosé. Le pouce supérieur du sol doit sécher entre les arrosages car le thym bénéficie d'un sol quelque peu sec. Arrosez abondamment le thym, en veillant à ce que l'eau atteigne la zone racinaire lorsque le sol semble sec au toucher. Cependant, gardez à l’esprit que la pourriture des racines peut résulter d’un arrosage excessif du sol ou d’une accumulation d’eau dans la soucoupe. Gardez à l’esprit que le thym est une herbe méditerranéenne utilisée dans des conditions bien drainées. Étant donné que le thym tolère mieux les conditions sèches que l’humidité excessive, il est préférable de submerger légèrement la plante plutôt que de trop l’arroser. De plus, faites attention aux aspects environnementaux tels que la température intérieure, l’humidité et la taille du pot, qui peuvent avoir un impact sur la fréquence à laquelle les plantes doivent être arrosées. Vous pouvez assurer la santé et la vitalité de votre plante de thym d'intérieur en suivant ces instructions et en laissant le sol sécher quelque peu entre les arrosages.

Température

Température préférée : 60º - 70º

Le thym pousse bien dans une plage de températures qui ressemble au climat de sa région méditerranéenne natale. Lors de la culture du thym à l'intérieur, la température idéale varie de 55°F (13°C) à 65°F (18°C) la nuit et entre 60°F (15°C) et 75°F (24°C) pendant la jour. Le thym peut survivre à des températures légèrement plus basses, bien qu'il puisse avoir des difficultés dans des climats extrêmement chauds ou froids. La plante ne doit pas être placée à côté de radiateurs, de bouches d’aération de climatiseur ou de courants d’air, car ceux-ci peuvent provoquer des changements de température susceptibles de stresser le thym. Côté température, la consistance est essentielle car le thym a besoin d’une atmosphère stable et douce. Vous pouvez garantir une croissance saine, de belles feuilles et le potentiel olfactif maximal de votre plante de thym d’intérieur en fournissant la plage de température idéale.

Humidité

Humidité préférée : 40 à 50 % ; Humidité modérée

Le thym préfère généralement les environnements avec des niveaux d’humidité modérés à faibles. Pour une croissance optimale, visez une plage d’humidité d’environ 40 à 50 %. Le thym est originaire des régions méditerranéennes au climat aride, il est donc parfaitement adapté aux circonstances plus sèches. Il n’est pas gravement affecté par des niveaux d’humidité réduits. En prévoyant un espacement adéquat et en minimisant le surpeuplement, assurez-vous qu'il y a une bonne circulation de l'air autour de la plante pour maintenir une humidité optimale. Le thym ne doit pas être placé à proximité de sources d’eau ou dans des endroits trop humides, comme les salles de bains ou les cuisines. Si l'air de votre maison est très sec, vous pouvez utiliser un humidificateur pour augmenter les niveaux d'humidité, ou vous pouvez placer un bac d'eau près de la plante pour produire une certaine humidité localisée. Une humidité excessive doit cependant être évitée, car elle pourrait favoriser la croissance de troubles liés aux champignons. Vous pouvez établir une atmosphère favorable pour votre plante de thym et favoriser un développement et un arôme sains en maintenant des niveaux d'humidité modérés à faibles.

Entretien supplémentaire des plantes

Propagation
Les boutures de tiges sont un moyen efficace de multiplier le thym, ce qui en fait le meilleur moyen d'augmenter le nombre de plants de thym dans votre jardin. Choisissez une plante de thym mature et saine à propager. Prenez une tige de 4 à 6 pouces coupée juste en dessous d'un nœud de feuille avec des ciseaux ou un sécateur propres et bien entretenus. Laissez quelques séries de feuilles en haut après avoir retiré les feuilles inférieures. Pour favoriser la croissance des racines, trempez l’extrémité coupée de la tige dans une hormone d’enracinement (facultatif). Assurez-vous qu'au moins un ou deux nœuds sont enfouis dans le sol lorsque vous plantez la bouture dans un terreau bien drainé. Placez le pot à l'abri de la lumière directe du soleil dans un endroit chaud et bien éclairé. Maintenez une humidité continue du sol sans le laisser devenir détrempé, et vaporisez parfois la bouture pour maintenir l'humidité. Une nouvelle croissance et l’émergence des racines devraient avoir lieu en quelques semaines. La bouture peut être transplantée dans un récipient plus grand ou dans le jardin une fois qu'elle a développé des racines et qu'elle se développe activement. Vous pouvez cultiver efficacement le thym et profiter d’un approvisionnement abondant de cette herbe parfumée en adhérant à ces techniques de propagation.
Toxicité
Le thym est une herbe culinaire couramment utilisée en cuisine et pour ses propriétés aromatiques. Le thym fait partie de la famille de la menthe et est utilisé depuis des siècles dans les pratiques culinaires et en phytothérapie. Bien que le thym soit sans danger pour les humains en général, il est important de noter que les sensibilités ou allergies individuelles peuvent varier. Certaines personnes peuvent ressentir de légères réactions allergiques ou un inconfort digestif lorsqu'elles consomment du thym ou d'autres herbes. Il est toujours recommandé d’utiliser les herbes avec modération et de prêter attention à tout effet indésirable. En ce qui concerne les animaux de compagnie, le thym est généralement considéré comme sans danger pour les chiens et les chats lorsqu'il est utilisé en quantités culinaires. Cependant, il est préférable d'éviter d'utiliser des huiles essentielles ou des formes concentrées de thym à proximité des animaux de compagnie, car ils peuvent avoir différentes allergies et réactions.
Rempotage
Le thym cultivé en pot devra être rempoté environ toutes les deux saisons. Cela dépendra bien sûr de la taille du pot ou du taux de croissance. Le thym a besoin d’un sol bien drainé, alors commencez par choisir un pot un peu plus grand présentant ces caractéristiques. Arrosez abondamment le thym avant de le rempoter pour aider à détacher la motte et faciliter son retrait du pot actuel. Sortez délicatement la plante de thym de son récipient, en prenant soin de ne pas couper les racines. Assurez-vous que le haut de la motte est au niveau ou juste en dessous du bord du pot avant de placer la plante dans le nouveau récipient et de recouvrir la zone avec un terreau bien drainé. Pour maintenir la plante en place, appuyez légèrement sur la terre. Après le rempotage, arrosez le thym pour humidifier la terre et l'aider à se tasser. Placez le pot dans un endroit lumineux ou à proximité de lampes de culture. Gardez un œil sur les signes de stress chez la plante et modifiez la fréquence d'arrosage si nécessaire pour garder le sol tout aussi humide mais pas détrempé. En adhérant à ces directives de rempotage, vous pouvez garantir un transfert en douceur de votre plant de thym, encourager un fort développement de racines et fournir un environnement de croissance idéal.
Semis
Commencez par préparer un terreau bien drainé. Humidifiez légèrement le mélange pour créer un environnement humide pour les graines. Saupoudrez uniformément les graines de thym sur toute la surface du sol. Enfoncez-les légèrement dans le sol en vous assurant qu'ils sont en bon contact. Couvrez le pot avec un couvercle en plastique transparent ou un sac en plastique pour créer un environnement semblable à une serre qui retient l'humidité. Placez le pot dans un endroit chaud avec une lumière indirecte du soleil. Vérifiez régulièrement le niveau d'humidité et vaporisez le sol s'il devient sec. Au bout de quelques semaines, vous devriez commencer à voir de minuscules plants de thym émerger. Une fois qu’ils ont un peu grandi, retirez le couvercle et continuez à leur fournir suffisamment de lumière et d’humidité. Au fur et à mesure que les plants de thym deviennent plus forts, ils peuvent être progressivement acclimatés aux conditions extérieures avant de les transplanter dans un jardin ou des conteneurs plus grands.
Taille
Le thym peut bénéficier d’une taille pour conserver une forme compacte, favoriser une nouvelle croissance et améliorer la circulation de l’air. Dès le début du printemps ou après la saison de floraison, taillez la plante. Coupez juste au-dessus d'un nœud de feuille pour enlever environ un tiers de la croissance supérieure à l'aide de ciseaux ou d'un sécateur propres et tranchants. Assurez-vous de couper toutes les tiges mortes, cassées ou ligneuses. Taillez la plante fréquemment tout au long de la saison de croissance pour la garder en forme et l'empêcher de devenir élancée. Les extrémités des tiges peuvent également être pincées pour favoriser une croissance plus touffue. La collecte régulière des feuilles agit comme une sorte de taille et favorise un développement continu. La taille ne doit pas être effectuée trop tard dans la saison de croissance, car elle peut rendre la plante moins résistante à l'hiver. Vous pouvez maintenir la santé, l’ordre et la productivité de votre plante de thym en procédant à une taille de routine.
Fertilisation
Le thym pousse généralement bien dans des conditions arides et n'a pas besoin de beaucoup d'engrais. L'application d'un engrais équilibré et soluble dans l'eau avec une faible teneur en azote, comme une formulation 5-10-10 ou 10-10-10, une ou deux fois pendant la saison de croissance est optimale pour la fertilisation. En suivant les instructions sur l'emballage, utilisez l'engrais avec parcimonie, car trop de fertilisation peut entraîner une croissance faible et une diminution de la saveur. Il ne faut pas suralimenter le thym car cela pourrait dénaturer ses qualités aromatiques inhérentes. Privilégiez les engrais organiques ou le compost car ils offrent un apport de nutriments qui se libèrent lentement. De plus, pour améliorer la disponibilité des nutriments, pensez à ajouter de la matière organique bien décomposée au sol avant la plantation. Gardez un œil sur les signes de croissance excessive ou de carence en nutriments du thym et ajustez la fertilisation si nécessaire. Vous pouvez préserver la santé et la saveur de votre plante de thym en la fertilisant avec parcimonie et judicieusement.
Sol
Fournir des conditions de sol idéales est essentiel pour le thym planté en intérieur, afin de favoriser la croissance et la santé générale de la plante. Pour assurer un drainage et une aération optimaux de l'eau, utilisez un mélange de sol composé de sable, de perlite et de tourbe. Le thym préfère les sols neutres à légèrement alcalins avec un pH de 6,5 à 7,5. Si le sol est trop acide, vous pouvez ajouter de la chaux au sol pour ajuster le pH. Le compost ou le fumier bien décomposé sont deux matières organiques qui peuvent être ajoutées au sol pour augmenter sa fertilité et son contenu nutritionnel. Évitez d'utiliser des sols trop riches ou trop lourds car le thym est habitué aux mauvaises conditions de sol ; ces types de sols peuvent favoriser un développement excessif du feuillage. Lorsque la partie supérieure du sol est sèche, arrosez la plante. Vérifiez régulièrement les niveaux d'humidité du sol. Gardez à l’esprit que le thym est sujet à la pourriture des racines, évitez donc de trop arroser. Vous pouvez fournir un sol bien drainé, avec un pH légèrement alcalin et arrosé soigneusement pour fournir les conditions de sol idéales pour la croissance du thym en intérieur.
-30%
Lampe de culture à LED Aspect™
$105.00 - $140.00 $200.00 Sale

Hauteurs de suspension

Thym Exigences d'éclairage : Plein soleil (lumière directe brillante) et lumière élevée (lumière indirecte brillante)

Exigences d'éclairage similaires